samedi 04 avril 2020

Connexion

 

Login :

Mot de passe :

 

 

Agenda

coronavirus-

Restaurants--

Vendredi 20 mars
20h30

ANNULÉ

Café littéraire

-

Déchets verts
Mardi 7 avril
Reprise

-

ENCOMBRANTS
Mercredi 22 avril
encombrants

-

Vendredi 5 juin
20h30
Café littéraire


-
-

Sortir en Yvelines
-

Agenda GPS&O

-

Tourisme en Yvelines

-apéro quizz Bailly
-

Les News

La ferme du logis


Coordonnées

 

Mairie de Jumeauville

72 Grande Rue

78580 JUMEAUVILLE

Tél : 01.30.42.61.29

Fax : 01.30.42.34.77

Mail : mairie.jumeauville@wanadoo.fr

Horaires des permanences :

- Lundi de 9h30 à 11h30

- Mardi de16h30 à 19h00

- Samedi de 9h30 à 11h30

Permanences du Maire ou des Adjoints

- Lundi de 9h30 à 11h30

- Mardi de18h00 à 19h00

- Samedi de 9h30 à 11h30

 

Administratif

 

FrancePays :

Ile de FranceRégion :

YvelinesDépartement :

Mantes-la-JolieArrondissement :

Bonnières sur SeineCanton :

78325Code commune :

78580Code postal :

604 habitantsPopulation :

7,77 km²Superficie :

Jean-Claude LangloisMaire :

 

Géographie

Jumeauville, France
Cliquer pour localiser sur Google

Coordonnées :

48° 54' 41" Nord / 1° 47' 20" Est 

Altitudes :

mini. 83 m / maxi. 139 m 

7,77 km²Superficie :

 


LES DIFFÉRENTES ÉLECTIONS 
Les Elections Présidentielles Les Elections Départementales
Les Elections Municipales Les Elections Régionales
Les Elections Législatives Les Elections Sénatoriales
Les Elections Européennes Vote par Procuration

-

LES RÉSULTATS À JUMEAUVILLE
Elections europeennes 2019 elections legislatives Elections Présidentielles
Elections Municipales Elections Municipales  

-

LES ELECTIONS PRESIDENTIELLES
Le Président de la République est élu, au suffrage universel direct, par les électeurs français lors de l'élection présidentielle. Il est élu pour un mandat de 5 ans, renouvelable une fois. Pour être élu, le candidat doit avoir obtenu la majorité absolue des suffrages exprimés. Les 2 candidats arrivés en tête peuvent se présenter au second tour qui intervient 2 semaines après.

 

LES ELECTIONS MUNICIPALES

Les conseillers municipaux sont élus au suffrage universel direct par les électeurs français et européens inscrits sur les listes électorales pour un mandat de 6 ans.
Dans les communes de moins de 1 000 habitants, le scrutin est majoritaire, plurinominal, à deux tours. Le mode de scrutin dépend de la taille de la commune (15 pour Jumeauville). Le maire et ses adjoints sont ensuite élus par le Conseil municipal.

Les candidats peuvent présenter une candidature isolée ou groupée. En cas de candidatures groupées, un même bulletin de vote comprend les noms de plusieurs candidats. Les électeurs ont la possibilité de rayer des noms (c'est le panachage). Dans tous les cas, les suffrages sont comptabilisés individuellement. 

Une déclaration de candidature est obligatoire quelle que soit la taille de la commune. Auparavant les candidats doivent se présenter à la Mairie pour faire établir une attestation d'inscription sur la liste électorale. La candidature au seul second tour est possible, mais uniquement dans l'hypothèse où le nombre de candidats au premier tour est inférieur au nombre de sièges à pourvoir.

Obtiennent un siège au conseil municipal au premier tour les candidats remplissant une double condition : avoir obtenu la majorité absolue des suffrages exprimés et recueilli au moins un quart des voix des électeurs inscrits. 

Pour les sièges restant à pourvoir, un second tour est organisé : l’élection a lieu à la majorité relative, quel que soit le nombre de votants. Les candidats obtenant le plus grand nombre de voix sont élus. Si plusieurs candidats obtiennent le même nombre de suffrages, c'est le plus âgé qui est élu.

Dans les communes de moins de 1 000 habitants, les conseillers communautaires (qui représentent leurs communes au conseil de l'établissement public de coopération) sont désignés "dans l’ordre du tableau" (maire, premier adjoint, deuxième adjoint...).

Après son élection, le conseil municipal se réunit dans les plus brefs délais. Il élit en son sein le maire et ses adjoints. Le maire et les adjoints constituent la municipalité.

 

LES ELECTIONS LEGISLATIVES

Les députés sont élus au suffrage universel direct par les électeurs français inscrits sur les listes électorales. Le mode de scrutin est un scrutin majoritaire à 2 tours.
Les électeurs français inscrits sur les listes électorales, élisent les députés lors des élections législatives.
Les députés sont élus par les citoyens au suffrage universel direct, pour 5 ans (sauf dissolution de l'assemblée), au scrutin majoritaire à deux tours par circonscriptions.

Premier tour

Pour être élu au premier tour, un candidat doit recueillir :

  • plus de 50 % des suffrages exprimés,
  • et un nombre de voix au moins égal à 25 % des électeurs inscrits.

Si aucun candidat n'est élu dès le premier tour, il est procédé à un second tour une semaine plus tard.

Second tour

Au second tour, les 2 candidats arrivés en tête peuvent se maintenir.

Les candidats suivants peuvent se maintenir seulement s'ils ont obtenu un nombre de suffrages au moins égal à 12,5 % des électeurs inscrits.

Le candidat qui obtient le plus grand nombre de suffrages au second tour est élu.

 

LES ELECTIONS EUROPÉENNES
Les députés du Parlement européen sont élus par les citoyens des États-membres lors des élections européennes.

Depuis 1979, les députés européens sont élus tous les cinq ans au suffrage unniversel direct. Le traité de Lisbonne prévoit le passage à une procédure uniforme ou la mise en place de principes communs aux États membres pour l’élection des parlementaires (art. 223 TFUE). Mais à ce jour, ce sont encore les législations nationales de chaque État membre qui déterminent les modes de scrutin, les circonscriptions, les conditions d’éligibilité et le règlement du contentieux électoral.

Les modes de scrutin varient selon les pays. Les élections se déroulent :

  • au niveau d’une seule circonscription nationale dans la plupart des pays ;
  • dans le cadre de circonscriptions régionales en Belgique, Italie, Royaume-Uni, Irlande, ou interrégionales en France ;
  • dans le cadre d’un système mixte, en Allemagne, où les candidats peuvent se présenter à l’échelon d’une ou plusieurs régions (Länder), ou à l’échelon national.

Toutefois des règles communes s’appliquent partout : scrutin universel direct, libre et secret, droit de vote à 18 ans (16 ans en Autriche), égalité entre femmes et hommes, secret du vote. En Belgique, en Grèce et au Luxembourg, le vote est obligatoire.

– Le traité de Lisbonne a limité à 751 le nombre des membres duParlement Européen(750 députés plus un président), contre 736 auparavant. Un seuil minimum de 6 députés par État membre est prévu, aucun pays ne pouvant disposer de plus de 96 sièges (art. 14 TUE).

Lors des dernières élections européennes (celles du 4 au 7 juin 2009), le traité de Lisbonne n’était pas encore entré en vigueur. Aussi, le Parlement européen est composé, pour la 7e législature (2009-2014), de 766 députés depuis l’entrée dans l’UE de la Croatie.

Parmi les pays ayant le plus grand nombre de députés (en raison de leur poids démographique), l’Allemagne dispose de 99 sièges, la France de 74, le Royaume-Uni de 73, l’Italie de 73. Pour les plus petits pays, Malte, Chypre, le Luxembourg et l’Estonie ont élu 6 députés chacun.

Depuis le 17 janvier 2012, le président du Parlement européen est Martin Schulz, homme politique allemand. Il est élu pour 2 ans et demi.

– En France, la loi du 11 avril 2003 a modifié le mode de scrutin européen. Il s’organise désormais au sein de 8 circonscriptions interrégionales (Nord-Ouest, Ouest, Est, Sud-Ouest, Sud-Est, Massif central-Centre, Île-de-France, Outre-Mer) et non plus au sein d’une seule circonscription nationale. Les sièges à pourvoir sont répartis entre les 8 circonscriptions proportionnellement à leur population. Les députés français sont élus au scrutin de liste à la représentation proportionnelle à un tour. Les électeurs choisissent donc une liste sur laquelle ils ne peuvent rayer aucun nom, ni changer l’ordre. Les listes ayant recueilli moins de 5% des voix ne sont pas admises à la répartition des sièges.

 

LES ELECTIONS DEPARTEMENTALES  

Les élections départementales remplacent les élections cantonales et désignent les membres du conseil départemental (ex-conseil général) dans le cadre du canton.
Les conseillers généraux élus en 2008 et en 2011 sont tous remplacés en mars 2015 par des conseillers départementaux.

Les conseillers départementaux seront élus pour une durée de 6 ans. Les binômes élus en 2015 seront remplacés en 2021.

Mode de scrutin

Pour chaque canton, un binôme (femme-homme) est élu au scrutin majoritaire à 2 tours.

Pour être élu au premier tour, le binôme doit obtenir :

  • au moins la majorité absolue des suffrages exprimés (plus de 50%),

  • et un nombre de suffrages égal à au moins 25 % des électeurs inscrits.

Si aucun binôme n'est élu dès le premier tour, il est procédé à un second tour.

Au second tour, les 2 binômes arrivés en tête peuvent se maintenir.

Les autres peuvent se maintenir seulement s'ils ont obtenu un nombre de suffrages au moins égal à 12,5 % des électeurs inscrits.

Le binôme qui obtient le plus grand nombre de suffrages au second tour est élu.

 

-

LES ELECTIONS REGIONALES
 

Les élections régionales auront lieu les 6 et 13 décembre 2015 en France Métropolitaine, Corse, Guadeloupe, Guyane, Martinique et Réunion.

A partir du 1er janvier 2016, en application de la loi 2015-29 du 16 janvier 2015, la France sera organisée en 13 régions métropolitaines créées à partir des 22 anciennes dont certaines ont fusionné, sans modification des départements qui les composent.
La réforme territoriale a pour objectif de rendre l’État plus efficace en renforçant les capacités de pilotage stratégique au niveau des grandes régions.
Elle s’accompagne d’une modernisation de la fonction publique, avec comme objectifs l’amélioration de la qualité du service public, son accessibilité dans tous les territoires et le renforcement de la cohésion sociale territoriale.

Les conseillers régionaux sont élus sur des listes de candidats comportant des sections départementales, ce qui permet à chaque département d’être représenté au sein de l’assemblée régionale.

Ils sont élus pour six ans.

Seront ainsi élus :

  • Les 1671 conseillers régionaux des 12 nouvelles régions métropolitaines (hors Corse)
  • Les 51 membres de l’Assemblée de Corse, qui sont élus selon un mode scrutin spécifique
  • Les 41 conseillers régionaux de la Guadeloupe et les 45 conseillers régionaux de la Réunion
  • Les conseils régionaux et généraux de Guyane et de Martinique seront remplacés à l'occasion des élections régionales de 2015 par une collectivité territoriale unique dans chacun de ces territoires

Dès aujourd’hui, lundi 23 novembre, chaque électeur peut consulter en ligne les professions de foi et les bulletins des listes de candidats qui se présentent aux élections régionales. Ce lien est dès à présent disponible sur les sites internet des préfectures de départements et de la région Île-de-France.

Cette initiative s’inscrit dans une démarche d’innovation et de modernisation de l’administration et a pour objectif de fournir une source d'information officielle et rapide aux électeurs usagers d'internet et de favoriser la participation électorale.

Expérimenté auprès de cinq départements-pilotes lors des dernières élections départementales de 2015, ce projet novateur ayant fait ses preuves, le ministère de l’Intérieur a souhaité pérenniser l’opération. Ainsi, toutes les régions et collectivités concernées par le scrutin des 6 et 13 décembre bénéficieront de ce dispositif.

La mise en ligne de ces documents facilite l’accès de tous à l’information électorale et présente plusieurs avantages, elle est notamment accessible à tout moment et pratique : les professions de foi sont consultables rapidement depuis un ordinateur, une tablette, un téléphone connecté à internet.

 

-

LES ELECTIONS SENATORIALES

Le Sénat est le représentant des collectivités de métropole et d'outre-mer, et des Français établis hors de France.

Les 348 sénateurs sont élus au suffrage universel indirect par environ 162 000 grands électeurs. Dans chaque département, les sénateurs sont élus par un collège électoral de grands électeurs formé d'élus de cette circonscription : députés et sénateurs, conseillers régionaux, conseillers départementaux, conseillers municipaux, élus à leur poste au suffrage universel*.

Un sénateur est élu pour un mandat de 6 ans.

Le nombre de sénateurs élus dans chaque circonscription varie en fonction de la population : 1 sénateur pour la Lozère, 5 dans le Bas-Rhin et 12 à Paris.

Chaque renouvellement permet d'élire environ la moitié des sénateurs répartis en deux séries. La série 1 qui comporte 170 sièges sera renouvelée lors des élections sénatoriales de septembre 2017. Les 178 sièges de la série 2 ont été renouvelés en septembre 2014.

Les modes de scrutin

Selon le nombre de sièges à pourvoir, les sénateurs sont élus au scrutin uninominal majoritaire à deux tours (circonscriptions désignant 1 ou 2 sénateurs) ou au scrutin de liste à la représentation proportionnelle (circonscriptions désignant 3 sénateurs ou plus.)

-

VOTE PAR PROCURATION

Le vote par procuration permet à un électeur absent le jour d'une élection, de se faire représenter, par un électeur de son choix. La personne choisie pour voter est désignée librement, mais doit respecter certaines conditions.

La démarche s'effectue :

  • au commissariat
  • à la gendarmerie
  • au tribunal d'instance ou auprès des autorités consulaires.

 
La personne qui donne procuration (le mandant) désigne librement la personne qui votera à sa place (le mandataire).
Le mandataire doit toutefois répondre à 2 conditions :

  • être inscrit dans la même commune que son mandant
  • ne pas avoir reçu d'autre procuration en France

Vous pouvez désormais remplir votre demande de vote par procuration depuis votre ordinateur personnel, en utilisant le formulaire Cerfa disponiblel en ligne external link .

Une fois complété en respectant les indications fournies sur cette page , le formulaire administratif doit être imprimé sur deux feuilles. Attention, certaines mentions doivent être remplies devant les autorités habilitées et le formulaire est irrecevable en cas d’impression recto-verso.

Vous devez ensuite vous présenter en personne au commissariat de police, à la brigade de gendarmerie ou au tribunal d’instance de votre domicile ou de votre lieu de travail afin de valider votre demande. Cette démarche reste indispensable pour que la demande de vote par procuration puisse être prise en compte puis transmise à la commune dans laquelle les électeurs votent.

À noter : les électeurs ne disposant pas d’un ordinateur connecté à internet et d’une imprimante peuvent toujours utiliser les formulaires cartonnés disponibles aux guichets.

© 2010 - Mairie de Jumeauville - Mentions Légales - Réalisation - visiteurs